Coaching sportif

A quoi penser pendant vos séances ?

Cette question vous turlupine inévitablement un jour ou l’autre durant votre entrainement. A quoi donc penser et comment occuper mon esprit durant mon entrainement ? Nous avons trouvé quelques pistes de réflexion à expérimenter durant votre prochaine séance d’entrainement.


Votre séance : un moment privilégié

Vous avez souvent tendance à pratiquer votre activité physique favorite sur Fysiki avec des écouteurs enfoncés dans vos oreilles. Bien sur, la musique doit venir vous divertir, vous motiver et vous faire oublier l’effort que vous êtes en train de fournir. Mais si cela vous arrive fréquemment, sachez que votre séance est pourtant aussi un moment propice au repli sur soi, à l’introspection. Votre temps d’entrainement peut aussi vous permettre de vous échapper du monde réel et du quotidien, afin d’oublier les contraintes journalières auxquelles vous devez faire face.

Coupez votre musique et apprenez dès lors à vous entendre. Certes, le rythme de la pensée n’est pas aussi endiablé que votre playlist favorite, mais réfléchir pendant votre séance peut vous permettre de casser tout sentiment de monotonie, puisque une pensée en appelle une autre (et ainsi de suite) sans jamais se ressembler. Pratiquer une activité physique stimule en effet la circulation du sang et sa montée au cerveau. Vos pensées doivent se bousculer en nombre dans votre tête au cours d’un effort. Ne les chassez plus à l’aide de votre baladeur, mais laissez les s’exprimer en coupant avec les moyens technologiques habituels de distraction. Faites de votre séance un instant privilégié avec vous-même.

Sentez-vous exister

Votre séance d’entrainement vous permet de ressentir et de vivre le moment présent. Apprenez à apprécier de vous sentir exister en vous concentrant sur chaque partie de votre corps durant l’effort. Ressentez la contraction de vos muscles, les battements de votre cœur, le cheminement du sang dans vos veines; écoutez votre respiration… Laissez votre conscience s’attarder sur le fonctionnement de votre corps et l’exécution des mouvements. Avant même de mener votre esprit vers la réflexion, savourez le fait de vous sentir vivre à un moment précis qui n’appartient qu’à vous.

Sport et culture, qui a dit que cela n’allait pas ensemble ? Sortez vos écouteurs de vos oreilles et débranchez votre MP3. Votre séance Fysiki est un moment où vous pouvez aussi vous cultiver. Comment ? En remplaçant votre musique d’accompagnement à l’entrainement par la voix d’un lecteur audio ! Découvrez ainsi de nouveaux livres pendant que vous faites votre sport chez vous. Ceci constitue un bon moyen de faire de chacune de vos séances un moment insolite et surtout unique.

Réglez vos problèmes

Si les livres audio ne vous inspirent pas, profitez de votre séance pour faire le point sur les problèmes que vous avez pu rencontrer ses derniers temps. Il peut également s’agir des problèmes rencontrés par votre entourage, que vous souhaiteriez aider et guider. Le sport vous permet de vous défouler, de lâcher prise et d’observer les choses avec plus de distance. Vous ne serez plus dans le temps du conflit mais dans le temps de l’analyse. Cherchez de cette façon à régler ces conflits en envisageant toutes les solutions possibles, en vous mettant à la place de chacun et dans le souhait d’agir pour calmer la situation.

Menez à bien vos projets

Entre deux squats, vous avez le temps de réfléchir aux projets que vous souhaitez réaliser. Considérez les moyens par lesquels vous pourriez potentiellement les réaliser et quels obstacles vous pourriez rencontrer. Votre séance sera alors un parfait moyen d’anticipation, puisque elle vous permettra une fois encore d’entrer dans un temps d’analyse fécond.
Si vous vous entrainez en plein air (dans votre jardin, sur votre terrasse, en foret, sur votre lieu de vacances…). Profitez simplement du paysage et laissez votre pensée vagabonder au fil de vos découvertes oculaires. Mettez-vous en plein les yeux et appréciez ce qui vous entoure.

Qu’en dites-vous ? Avez-vous d’autres façons d’occuper vos pensées durant vos séances ?

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

20 personnes ont posté un commentaire
didier guedet

pour moi rien ne remplacera de la bonne musique qui fait bouge le corp.

il y a 2 ans
emma

Je ne fais jamais de sport avec la musique dans les oreilles ; effectivement, mes pensées vont vers les difficultés que j’ai rencontrées ces derniers temps et sur l’anticipation de mes activités à venir, à planifier …. et quand je n’ai rien à penser je me concentre sur mon corps et ma respiration.

il y a 2 ans
Jérôme Depaifve

Pourquoi toujours chercher à surexploiter la moindre minute de notre vie. Une séance fysiki est quelque chose de sérieux qui mérite toute notre attention et se suffit à elle même.

il y a 2 ans
Catherine

Ben oui ! moi c’est le seul moment où je ne pense à rien – je suis subjuguée par le petit robot qui m’entraine…

il y a 2 ans
Sonyo

Perso > Méditation dans l’exercice…
Parfois, il m’est arrivé de chercher des infos après avoir laissé vagabondé mon esprit mais j’ai bien senti que je perds ma concentration!!

Du coup, je m’efforce de rester concentré: pas de musique, juste la cloche!

il y a 2 ans
Catherine

Trop sympa ce petit robo. On ne voit que lui, on plus il vous fait vous surpasser – à condition de se concentrer sur lui…

il y a 2 ans
Luka

+1 avec Didier

il y a 2 ans
Séverine

En tout cas merci de m’avoir fait découvrir le site litteratureaudio.com j’avais déjà écouté tous les livres en français de librivox.org etje ne connaissais pas ce site.
Cela dit, moi je suis concentrée sur les exercices aussi, les livres audio, c’est le soir, ça m’aide à dormir.

il y a 2 ans
Anthony

Perso je reste concentré durant une séance… je ne pense « à rien ».
J’ai un peu de musique en fond sonore mais c’est juste pour couvrir le bruit que je fais (lors de l’échauffement et la montée de genoux ou talons fesses par exemple).

Par contre lorsque je cours, je me mets une bonne playlist ^^

il y a 2 ans
La miss Aurore

Ah tiens, eh bien moi c’est juste le contraire : une bonne musique qui bouge pendant les séances Fysiki (comme ça je peux danser pendant les temps de pause :-p), par contre quand je cours ou que je nage, jamais de musique : en natation je me focalise sur mes pensées, comme emma, et en càp je profite de la nature qui m’entoure, le bruit de ma respiration et de mes pas sur le sol sont mes seuls playlists!

il y a 2 ans
Cathy

J’aime bien un fond sonore, mais pas de la musique forte ou dans les oreilles, plutôt une émission où ça parle… J’arrive à laisser vagabonder mes pensées parfois, mais… uniquement pour les exercices où on n’a pas besoin de compter les mouvements qu’on fait !!
Quand je me mets à penser, je perds le fil du nombre de mouvements !! ^^
Hélas je n’ai pas de beau paysage face à moi… Et aussi parfois je me regarde dans la glace, comme ça je vois mieux ce que je fais !

il y a 2 ans
dimdammeister

Avis personnel d »experience. Les pensees sont differents selon l »entrainement. Si on court dans la tete est la performance, meditation en course selon les buts, imagination quoi se produis dans divers organes – coeur, poumon, sang et que tu controle tous. Bien sur il y a encore d »autres. Si tu fais exercises a la maison ou salle, la musique tonifie, c »est sans discussion. Mais chacun a son opinion….

il y a 1 an
Maorie Keraval

La musique me sert aussi a penser pour ma part! Pas de sport sans musique pour ma part!

il y a 1 an
jean-charles

La musique ne m’empêche absolument pas de me concontre sur le mouvemnt, mes muscles, marespiration. Très vite « j’oublie » la musique.
D’ailleurs ce n’est pas 1 hasard que vous constaterez si vous vous baladez dans 1 parc en Asie, vous verrez sûrement tôt ou tard, les pratiquants d’arts martiaux s’entrainer à 2 par exemple, aux exos éducatifs typiques de leur style, accompagnés de musique traditionnelle. Cela reviendrait pour nous à faire notre séance en écoutant le morceau des « 4 saisons » ou le « boléro » de Ravel. D’ailleurs je vais le tester tiens !

il y a 11 mois
Valérie Leick

Perso au calme, avec le bruit du magasin tout la journée c’est un moment calme que j’aime retrouver le soir en rentrant, mais je vais tenter le livre audio , j’aime optimiser mon temps!

il y a 11 mois
marc

je laisse mon esprit aller la ou il a envie d’aller pendant mes exercices, une fois meditation, l’autre fois concentration sur mes exercices, une autre encore je pense que mon corps rajeunit, qd l’exercice est un peu dur, je pense au petit dej que je vais prendre a la fin de l’entrainement, il m’arrive de ne penser a rien aussi (c’est qquefois le plus difficile) en tous cas l’entrainement reste un moment ou je m’occupe de moi humblement mais efficacement..

il y a 11 mois
bruno

Je suis peut-être le seul dans ce cas mais, quand il faut compter les reps (et c’est quand même relativement fréquent, n’est-il pas,coach?), je ne sais pas « penser » à autre chose de façon suivie. Donc oui pour la musique (mais j’en mets rarement) mais ça me paraît difficile pour écouter un bouquin ou pour réfléchir…
Par contre, ma pensée peut s’évader dès qu’il n’y a pas à compter! Course à pied, VTT, natation, étirements, etc. Et c’est alors ce que je fais instinctivement…

il y a 11 mois
pascal

Toujours mentaliser, voilà bien une pathologie occidentale. Vivre pleinement et en conscience l’instant présent, lâcher prise… quoi d’autre dirait Georges!

il y a 11 mois
Craquotte Yver

Quand je fais du sport souvent je ne pense à rien, surtout quand je nage. Sinon en ce qui concerne Fysiki et bien j’écoute mon corps s’il fait des bruits, je sens mes muscles et me concentre sur moi et uniquement moi.

il y a 11 mois
Franck

Je ne comprends de quel robot parle les fysikistes… Sinon, je n’arrête jamais de penser.

il y a 11 mois
Ajouter un commentaire
Avatar
'