Coaching sportif

Comment bien gérer le changement d’heure ?

Dans la nuit de samedi à dimanche il ne faudra pas oublier de reculer les aiguilles de vos horloges. Cette manipulation vous permettra de gagner une heure de sommeil. Pourtant plus de la moitié des Français sont défavorables à ce changement. Explications et décryptage pour une transition en douceur.

Les origines du changement d’heure

nouveau-depart

La première fois que le changement d’heure a eu lieu en France, c’était en 1923. Entre 1923 et 1976, les horloges ont bougé quelques fois au rythme des guerres et des occupations. A cette époque par exemple, la France et l’Allemagne n’étaient pas calées sur le même fuseau horaire. Le changement d’heure tel qu’on le connaît aujourd’hui remonte à 1976. A l’époque, Valéry Giscard d’Estaing, alors Président de la République, instaure cette mesure dans un souci d’économies d’énergie. Depuis, nous profitons de périodes de jour plus longues l’été, ce qui permet une consommation d’électricité beaucoup moins importante le soir à cette époque de l’année comme l’en atteste une étude de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie en 2010.

Même si pour les États membres de l’Union européenne le changement d’heure est unanimement appliqué, certaines zones géographiques telles que la Russie, la majorité de l’Afrique et de l’Asie n’adoptent pas le changement d’heure. Aujourd’hui, près de 70 pays dans le monde changent leurs horloges deux fois par an.

Pour ou contre ?

Malgré ses bienfaits et son instauration il y a des décennies, plus de la moitié des Français sont toujours défavorables au changement d’heure. Peu d’entre eux connaissent les vraies raisons économiques de cette mesure (économies d’énergie et donc économies financières). Les Français pensent majoritairement que le passage à l’heure d’hiver impacte négativement « le sommeil, l’alimentation ou l’humeur », d’après un sondage Opinionway.

Une étude du New England Journal of Medicine parue en 2008 montre même que le changement d’heure pourrait entraîner un risque cardiaque accru, notamment durant les 3 jours suivants ce changement. Inutile de s’alarmer bien sûr, les raisons pouvant être diverses mais éviter les changements soudains de notre rythme biologique apparaît comme être une bonne solution pour pallier à ce risque.

Écoutez votre corps pour appréhender le changement d’heure

changement-heure-sommeil

Pour ne pas brusquer votre rythme biologique, anticipez et préparez votre corps à cette migration hivernale. Comment s’y prendre ? Le mot d’ordre est simple, ne changez rien à vos habitudes ! Couchez-vous comme tous les samedis soir à votre heure habituelle et faites une bonne nuit de sommeil. Par exemple, si vous vous couchez le samedi vers 23h, faites une bonne nuit de sommeil de 8h30 comme tous les samedis (le week-end c’est aussi fait pour se reposer !). Le lendemain matin, le réveil affichera 6h30 mais vous aurez suffisamment dormi et vous vous sentirez en pleine forme. Et vous aurez donc gagné une heure au petit matin ! Pas la peine de paresser dans votre lit en attendant de vous lever plus tard. Activez-vous et mettez à profit cette heure supplémentaire matinale pour une séance de sport tonique avec Fysiki et pour attaquer l’hiver du bon pied.

Quelques conseils pour aller plus loin

reveil-douceur

Sautez sur l’opportunité du changement d’heure pour adopter de nouvelles habitudes. Voici quelques astuces facilement applicables au quotidien :

  • Levez-vous un peu plus tôt pour débuter votre journée du bon pied. Un peu d’exercice le matin vous fera du bien et vous réveillera en douceur pour une journée réussie.
  • Consommez des fruits et légumes de saison. Ils sont riches en nutriments et adaptés à nos besoins hivernaux, car la nature est bien faite !
  • Ne buvez pas de boissons excitantes après 17h (café, thé, boissons énergisantes). Vous vous calquerez plus facilement sur le rythme de la luminosité et vous attaquerez votre soirée plus calmement.
  • Gardez un rythme régulier et ne vous laissez pas entrainer par de longues soirées canapé au coin du feu devant la télévision. Allez plutôt vous coucher pour vous reposer efficacement.
  • Avant de vous coucher, optez pour des activités calmes : préférez les livres aux écrans trop stimulants, prenez une bonne douche pour vous relaxer, ne chauffez pas trop votre chambre. Ces bonnes habitudes vous aideront à optimiser votre nuit de sommeil et à réellement vous reposer.

Mettez en action ces conseils dès ce week-end pour passer le cap du changement d’heure sans dommage collatéral. Laissez la déprime automnale loin de vous et faites une activité agréable, tonique et stimulante. Ne passez pas à côté de votre séance de sport sur Fysiki. Elle vous permettra de vous sentir bien grâce notamment, à l’endorphine, une des hormones du bonheur secrétée pendant l’entrainement.

Alors, êtes-vous prêt à passer un automne dynamique ?

Je m'entraine

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Ajouter un commentaire
Avatar
'