Coaching sportif

Augmenter l’efficacité du pédalage chez les cyclistes

Saviez-vous qu’un entraînement à intensité élevée pendant six semaines augmente l’efficacité mécanique des cyclistes entraînés ?

Tous les cyclistes savent que l’augmentation de l’efficacité du pédalage a une incidence directe sur la performance à vélo.

L’efficacité mécanique (donc l’efficacité du pédalage) est le rapport du travail accompli sur l’énergie dépensée.

Les résultats d’une étude publiée en février 2010 laisse supposée qu’un entraînement à intensité élevée, à raison de deux séances par semaine, permet d’augmenter l’efficacité mécanique brute chez des cyclistes entraînés.

Que dit cette étude ?

Des cyclistes ont été divisés en deux groupes pendant douze semaines. Pendant les six premières semaines, les cyclistes du groupe A ont effectué deux séances d’entraînement intensif par semaine, composé de fractions d’effort d’une durée de 3 minutes et une autre séance comprenant des efforts de durée comprise entre 10 et 40 secondes. Le groupe B a quant à lui été restreint à un entraînement continu. Pendant les six semaines suivantes, le groupe B a été soumis à l’entraînement à intensité élevée et le premier groupe à l’entraînement continu. Pour ces deux groupes, les séances d’entraînement intensives ont été réalisées à une fréquence cardiaque associée à une concentration sanguine de lactate de 4 mmol/L, tel que déterminé par un test à l’effort sur ergocycle. La fréquence cardiaque cible de l’entraînement continu fut déterminée par celle associée à la même concentration de lactate, en soustrayant à celle-ci cinq battements par minute.

Après six semaines d’entraînement intensif, le groupe A a augmenté son efficacité mécanique brute de 1,6 %, alors que le groupe B n’a connu aucun changement. Après douze semaines, le groupe B avait profité d’une augmentation de l’efficacité brute de 1,4 %, alors qu’aucun changement n’a été noté chez les cyclistes du groupe A.

Cette étude démontre bien l’importance de placer dans son programme d’entrainement des séances à haute intensité ! Varier l’intensité, rechercher les limites est le gage de la performance.

Pendant l’hiver, essayez donc notre programme de musculation hivernale pour le cyclisme.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

6 personnes ont posté un commentaire
David B

Je confirme, qu’il faut bousculer les habitudes du corps pour progresser. Le fractionner est le meilleur moyen pour augmenter sa vitesse, il faut cependant continuer à travailler l’endurance pure pour tenir la distance

il y a 6 ans
Laurent

c’est évident qu’il faut faire de l’intensif, mais ça ne suffit pas pour progresser, il ne faut pas oublier de travailler la VMA, la vélocité, la capacité aérobie… le vélo c’est un tout, si tout les paramètres ne sont pas optimum, inutile de penser au podium

il y a 6 ans
Chnouf

Je roule beaucoup (en loisir) mais je n’intégre jamais de fractionné (sauf quand la route me l’impose)… Votre article va me permettre de tester quelque chose de nouveau :)

il y a 6 ans
Ben

Entre cet article et celui sur le roc azur, il y a tout ce qu’il faut sur votre site pour devenir le roi du velo !
Cordialement
Ben

il y a 6 ans
Yopla

Ya plus ka mettre en pratique !

il y a 6 ans
Julien

@Laurent tu as tout à fait raison, nous avons simplement ciblé l’une des caractéristiques du cycliste ! A ce sujet, la période hivernale est propice au développement musculaire, principalement le travail de force. Nous allons traiter le sujet prochainement sur le blog.

il y a 6 ans
Ajouter un commentaire
Avatar
'