Coaching sportif

L’addiction à l’exercice physique

Tous les sportifs réguliers se sont un jour posés la question, suis-je un drogué au sport ?!

L’addiction à l’exercice physique est une chose bien réelle, le terme pourra en choquer certains, mais avec quelques explications vous comprendrez mieux. Dans le cas de l’addiction au sport, on parle d’addiction positive (concept créé par le docteur William Glasser en 1976). On parle d’addiction positive pour bien distinguer l’addiction à l’exercice physique des addictions « classiques » jugées comme négatives (alcool, drogues, cigarette)…

Il existe un certain nombre de facteurs qui renforcent le coté addictogène de la pratique sportive comme :

  • la libération de l’endorphine (et le bien-être lié à cette libération) – souvent constaté dans les sports d’endurance
  • l’augmentation d’une forte estime de soi
  • la prise de conscience de ses capacités physiques et d’endurance
  • le constat des modifications corporelles – notamment dans le milieu du bodybuilding

Généralement, les personnes addictées au sport décrivent des changements majeurs dans leur quotidien : vêtements, alimentation, mode de vie, loisirs (qui deviennent quasiment liés à la pratique sportive). Parfois même le choix d’un partenaire se fait en fonction de la pratique sportive. L’entraînement devient un véritable rituel pour le sportif, toute sa journée est organisée et économisée en vue de l’entraînement.

Le développement du concept de l’addiction à l’exercice physique entre parfaitement dans le contexte culturel de l’image corporelle et du « culte de la performance » (voir le livre d’Alain Ehrenberg publié en 1991 à ce sujet). D’ailleurs, de nombreux auteurs anglo-saxons soulignent l’importance de l’image corporelle et l’ampleur de la représentation corporelle chez les sportifs addictés.

Vous voulez savoir si vous souffrez d’une addiction à l’exercice physique ? Voici une liste des critères de la dépendance à l’exercice (D. Veale, 1991)

1. Réduction du répertoire des exercices physiques conduisant à une activité physique stéréotypée, pratiquée au moins une fois par jour.
2. L’activité physique est plus investie que toute autre.
3. Augmentation de la tolérance de l’intensité de l’exercice, d’année en année.
4. Symptômes de sevrage avec tristesse lors de l’arrêt (volontaire ou contraint) de l’exercice physique.
5. Atténuation ou disparition des symptômes de sevrage à la reprise de l’exercice.
6. Perception subjective d’un besoin compulsif d’exercice.
7. Réinstallation rapide de l’activité compulsive après une période d’interruption.
8. Poursuite de l’exercice physique intense en dépit de maladies physiques graves causées, aggravées ou prolongées par le sport. Négligence des avis contraires donnés par les médecins ou les entraîneurs.
9. Difficultés ou conflits avec la famille, les amis ou l’employeur liés à l’activité sportive.
10. Le sujet s’oblige à perdre du poids en suivant un régime, pour améliorer ses performances.

Alors, addict ?

Source : http://www.cairn.info/revue-psychotropes-2002-3-page-39.htm

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

22 personnes ont posté un commentaire
alain

oui, addict :D

il y a 6 ans
CoureurDu68

C’est bon je suis Addict, le test le confirme !!!

il y a 6 ans
Flo

Et merde, je suis addict! ;-)

il y a 6 ans
Alice

Addict et fière de l’être !! :)

il y a 6 ans
Herve Kabla

On peut ajouter un symptôme: passe plus de temps au rayon « running » ou « football » que dans tout autre magasin

il y a 6 ans
Flo

je suis à 10 sur 10, on peut dire que je suis camé LOL
Merci pour vos articles qui sont toujours d’une grande qualité !

il y a 6 ans
Claude

je viens de faire le test, je suis également Addict, mais je suis content !

il y a 6 ans
Marcus

Addict… Mais le simple fait de lire fysiki démontre deja une tendance addictive !!

il y a 6 ans
Laura

Merci pour cet article, il m’a révélé mon addiction au sport, et à votre site par la même occasion !

il y a 6 ans
Julie Bartoldi

je suis addict à bloc les cocos ! A l’époque je l’avais mal pris quand l’émission sur M6 dont je ne citerai pas le nom avait fait l’analogie entre addiction et un coureur d’ultra !!! Mais quand c’est vous qui faites la comparaison, je ne le prends pas mal !
Aller je vais me prends ma dose d’endorphine comme dirait quelqu’un, à plus les cocos !

il y a 6 ans
Thor_mika

8 sur 10 je suis addict !

il y a 6 ans
Julien

Je vois que nous soignons tous la même maladie ;-)

il y a 6 ans
Pierre

10. Le sujet s’oblige à perdre du poids en suivant un régime, pour améliorer ses performances.

Moi c’est l’inverse ;) (mais dans un but purement esthétique)

il y a 6 ans
Gilles

@Pierre Bientôt nous proposerons une autre échelle pour les « musculeux » comme toi ;)

il y a 6 ans
lucie

9 sur 10, je rejoins le clan des addicts, c’est grave docteur Fysiki ?

il y a 6 ans
Fredo

Addict aussi, on dirait que nous sommes une grand famille.
Il faudra avoir une note supérieure à 8 pour s’inscrire à votre site ?

il y a 6 ans
Gilles

@Lucie : pas grave, bien au contraire ;)

@Fredo : non mais après utilisation du service il est possible d’avoir un score encore plus grand ;)

il y a 6 ans
cécé

Je pense que sa peut devenir assez grave à un certain stade non ?
Alors comment on fait pour justement se sortir de cette addiction ?

il y a 6 ans
Testez votre dépendance à l’exercice physique ? « Fysiki

[…] vous avons proposé il y a quelque temps un article sur l’addiction à l’exercice physique, nous avons trouvé aujourd’hui un questionnaire qui vous permettra de savoir si vous […]

il y a 6 ans
Addiction à la course à pieds « Fysiki

[…] à notre article sur l’addiction à l’exercice physique, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui une échelle d’évaluation pour […]

il y a 5 ans
muffins

addict! c’est a peu pres la seule drogue que ma copine ne me reprochera pas au moins :)

il y a 5 ans
aurel4456

le sport=besoin
8/10 je suis addict, et fière de l’être, c’est la meilleure des drogues

il y a 4 ans
Ajouter un commentaire
Avatar
'