Coaching sportif

Les mythes liés au sport

Qu’il s’agisse de perte de poids, de musculation et de sport en général, je suis persuadé que vous avez tous déjà reçu des conseils de votre entourage.

Il arrive, souvent, que ces derniers ne soient que des mythes, faisant leur chemin grâce au bouche à oreille. Des mythes de salles de sport (ou de machine à café) que beaucoup appliquent religieusement, sans se douter parfois de l’inefficacité de ces solutions.

Voici une liste de mythes auxquelles vous ferez dorénavant attention et que vous effacerez de votre mémoire:

Mythe 1 : plus vous passez d’heures à l’entrainement, plus vous aurez de résultat

Vous êtes ultra motivé et on vous a dit qu’en vous entrainant à fond, longtemps, vous alliez avoir des résultats pharaoniques ? Malheureusement, vous vous trompez : l’excès d’exercice peut nuire à votre progression. L’entrainement long et intensif peut mener les muscles de votre corps à ne plus se développer, ou tout simplement ne plus récupérer. Petit à petit, vous vous rapprocherez d’une inévitable blessure.

Entrainez-vous de manière intelligente, en respectant votre corps. Il n’est pas nécessaire d’en faire beaucoup pour obtenir de très bons résultats.

Mythe 2 : pour brûler plus de calories, mieux vaut s’entrainer à jeun

Beaucoup de personnes pensent qu’en s’entrainant à jeun, on augmente ses chances de perdre du poids. Des études ont révélé que le corps brûle le même niveau de gras que ce soit à jeun ou après un repas. D’autres chercheurs de l’université de Louvain ont démontré que le corps utiliserait le tissu musculaire comme énergie. La raison serait que l’insuline empêche le corps de brûler la graisse.

Surtout, ce type d’entrainement est tout à fait déconseillé aux personnes débutantes, le risque de malaise est important.

Si vous voulez perdre du poids, intéressez-vous d’abord à ce qu’il y a dans votre assiette.

Mythe 3 : pour perdre du ventre, il faut faire beaucoup d’abdos

Oubliez les slogans commerciaux des salles de gym, il est scientifiquement impossible de perdre de la graisse de manière ciblée en ayant recours à des exercices localisés.

Ainsi ne pensez pas qu’une séance de course à pied vous fera pas perdre de la graisse au niveau des jambes. Lorsque l’on fait un effort, la graisse fond de manière globale et, malheureusement, les endroits les plus sensibles (généralement le ventre pour les hommes et les fesses, cuisses pour les femmes) sont les plus difficiles à traiter. On en parlait déjà dans cet article.

Mythe 4 : s’étirer avant l’entrainement

Voilà une activité que beaucoup de sportif pratiquent, pensant ainsi se préparer à l’entrainement. France Brunet, physiothérapeute en chef à la Clinique de médecine du sport des Carabins de l’Université de Montréal, donne un avis clair sur la question. Selon elle, l’étirement statique qui précède un effort physique peut provoquer des microdéchirures.  Il est important de pouvoir commencer votre entrainement avec des mouvements moins intenses avant de les accentuer progressivement. Retrouvez plus de détails dans cet article et restez connectés, nous en reparlerons très prochainement ;)

Et vous, quels sont les mythes liés au sport que vous avez l’habitude d’entendre? 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

12 personnes ont posté un commentaire
David

Erreur dans l’article:
Mythe 2:  » le corps brûlait plus de tissus adipeux (du muscle) à jeun qu’après un repas »
Le tissus adipeux est composé d’adipocytes, donc de graisse, et non de cellules musculaires.

il y a 2 ans
Olivier Hirt

Et les étirements APRES l’activité physique alors ?

il y a 2 ans
Emmanuel Heurtier

L’étirement augmente l’elasticité du muscle, du tendon et les prépare à la douleur pour les exercices physiques à venir. De fait lors d’une potentielle blessure, en permettant aux muscles d’aller au delà de leur course normale (je parle de longueur maximale des fibres musculaires), tu empêches l’appréciation de la douleur en permettant aux muscles d’aller plus loin encore que leur capacité naturelle, la blessure arrive car le seuil de douleur n’est plus le même alors que la capacité naturelle d’étirement des fibres musculaires n’a pas changé.

L’étirement avant n’est pas bon, et celui après non plus, ce sont des exercices de renforcement musculaire qu’il faut réaliser après l’effort, c’est à dire des exercices qui ne tirent pas fort sur les fibres musculaires pour augmenter progressivement leur élasticité mais des exercices ciblés pour les préparer à se déployer rapidement, loin et de manière répétée.

il y a 2 ans
Kiias

Donc concrètement, si on veut gagner en souplesse il faudrait pratiquer des étirements loin des séances de renforcement ? (Ce n’est que mon interprétation personnelle et naïve de l’article).

il y a 2 ans
Kyushen BE

Donc les étirements faut pas en faire quand on fait de la course à pieds? Ou au contraire pour ce type d’activité il est conseillé d’en faire mais pas trop?

il y a 2 ans
Kyushen BE

Autant pour moi j’ai eu ma réponse avec le lien qui renvoyait vers l’article de l’entrainement statique. je ne faisais que passé…

il y a 2 ans
Gilles

@David : merci, c’est corrigé.
@Kiias : S’étirer après l’entrainement n’est pas problématique, il faut simplement éviter de le faire après un nouveau type d’effort. Ainsi, si tu n’as jamais fais de séance d’haltérophilie, il sera déconseillé d’étirer après tes premiers entrainements.
L’un des meilleurs moments pour le stretching, est le matin hors séance d’entrainement. Par contre, c’est légèrement plus douloureux, mais rudement plus efficace. Comme toujours avec les étirements, il faut y aller en douceur, sans forcer (surtout le matin).

il y a 2 ans
Olivier Hirt

Merci @tous pour les réponses :)

il y a 2 ans
dimitri boggy0809

tres interessant ;)

il y a 2 ans
Artou

Mythe numéro 2, Bien que je ne recommande pas du tout le sport à jeun, physiologiquement le fait d’être a jeun permet de rentrer dans le Cycle de Krebs et passer en aérobie plus rapidement (on y arrive en 20 min au lieu de 30 min pour exemple) et donc d’attaquer les graisses plus rapidement, ainsi sur un exercice de même intensité et même durée, le fait d’être a jeun sera plus efficace pour l’élimination, mais il sera aussi plus dangereux.
(Ensuite tout est relatif puisque selon l’intensité la différence entre aérobie et anaérobie lactique peut être assez fine)

il y a 2 ans
Luka

Sur internet il y avait eu un article qui parlait d’une salle de sport (je ne sais pas si c’était en France ou à l’étranger) qui organisait des cours de sport dans un sauna pour, soi-disant, faire perdre plus de calories.
Je ne sais pas si ce sont des calories qu’ils ont perdus mais ce genre de chose ne me donnerait pas envie de faire du sport chez eux surtout quand on sait que dans un sauna l’air est difficilement respirable alors à plusieurs… O_o

il y a 2 ans
Gilles

Une discipline que l’on pourrai intégrer à cet article : http://blog.fysiki.com/les-entrainements-a-ne-pas-faire-en-2014.html ^^

il y a 2 ans
Ajouter un commentaire
Avatar
'