Coaching sportif

Myriam, les randos, le karaté, la muscu et Fysiki

La communauté Fysiki ne cesse de grandir, tous les jours des dizaines de nouveaux membres nous rejoignent. Certains membres sont très actifs, passionnés voire passionnants. Ils contribuent chaque jour à l’évolution du site. Quoi de plus naturel que de mettre en avant les Fysikistes les plus dévoués. Chaque semaine, faites connaissance avec un nouveau membre actif du site.
Cette semaine nous accueillons Myriam, une Fysikiste de 48 ans en pleine forme.

Pour Myriam c’est Kayak, karaté, vélo et musculation au poids de corps  !

Je pratique depuis peu le kayak, le vélo, le karaté, la musculation au poids de corps et bien sûr les étirements mais surtout la randonnée depuis toujours. Pendant longtemps, j’étais plutôt allergique à tout sport !http://www.fysiki.com/fr/carnet-entrainement/myriam-massot-1776.html

Et puis, il y a 5 ans, mon beau-frère me propose un projet un peu fou : descendre la Loire de la source à l’embouchure (nous sommes partis à quatre), à pied puis en canoë-kayak, avec pour objectif de récupérer des fonds pour aider un village au Mali (pour les détails, aller sur le site http://www.tractodak.com). Je ne pouvais pas dire non, alors je me suis inscrite au club kayak de ma ville, pour avoir quelques notions ! Je ne regrette rien, c’est une des plus belles aventures de ma vie, qui a duré un mois et demi.

Une grande débutante à vélo ?

Et c’est là qu’intervient une anecdote mémorable. Mon beau-frère m’a annoncé au dernier moment que nous partirions d’Anjou en vélo pour rejoindre le mont Gerbier de Jonc. Le problème, c’est que je détestais le vélo (ce depuis le petit vélo rouge de mon enfance qui avait la fâcheuse tendance à se jeter sur tous les rosiers du jardin – un défaut de fabrication sans doute…). Je voulais rejoindre le Mont Gerbier de Jonc à pied en partant un peu plus tôt, mais impossible de me débiner : FR3 venait faire un reportage sur notre départ, il fallait que nous y soyons tous les quatre ! On m’a donc prêté un VTT, et c’est mon neveu qui m’a appris à passer les vitesses en rejoignant le lieu de ralliement. J’ai failli arriver avec un beau soleil, surprise par des freins super efficaces ! Là, encore, impossible de ne faire que le départ comme je l’avais envisagé : l’équipe de FR3 voulais filmer l’interview en roulant devant nous sur les petites routes de campagne, où nous devions tenir les quatre vélos de front et tout près de la caméra et du micro perche ! J’ai cru finir dans le fossé à plusieurs reprises ! Après avoir vu le reportage aux infos, plusieurs copains m’ont téléphoné, étonnés, pour savoir dans quel état j’étais arrivée à l’étape du soir tellement il était évident que je ne savais pas faire du vélo ! En fait, je n’ai fait que les 7 km nécessaires au reportage et j’ai repassé le vélo à mon neveu qui a fini le parcours à ma place jusqu’à la source de la Loire ! Après tout, je m’étais juste engagée à descendre la Loire…

Je me suis mise au vélo après, parce que mon beau-frère (qui ne tient pas en place) nous a proposé, à la fin du parcours, de rallier en vélo le village du Mali à qui nous avions fait parvenir la somme récoltée. L’année suivante, nous avons remonté la Loire en vélo, en guise d’entraînement. Malheureusement, les conditions géopolitiques se sont fortement dégradées dans les pays d’Afrique que nous devions traverser et le projet n’a pas pu se concrétiser.

De beaux objectifs sportifs

  • Compostelle pour 2012, je veux partir de chez moi (Tournon sur Rhône 07), rallier Le Puy en Velay et suivre la via podiensis jusqu’à St Jacques.
  • Me mettre à la CAP pour améliorer ma condition cardio-vasculaire (objectif 2012 : courir 30mn).
  • Reprendre plus sérieusement le vélo : j’ai arrêté ma remontée de la Loire au Puy en Velay par épuisement (je n’arrivais plus à suivre avec les bagages et les côtes) je voudrais reprendre là où je me suis arrêtée et finir : non mais !…
  • Passer ma « pagaie verte – eaux vives » pour le kayak
  • Descendre le Rhône en kayak (je voudrais faire toutes les rivières et fleuves de France !).
  • Heu y’en a encore plein mais je crois que je vais m’arrêter là…

Du sport pour préparer ses objectifs

Je suis un peu en stand-by à cause d’une blessure, mais dans peu de temps je reprends avec un plan d’entraînement randonnée pour la préparation de Compostelle (augmentation progressive du nombre de sorties, de leur durée, du dénivelé et de la charge portée). Je veux pouvoir faire des étapes de 6 à 8 heures de marche, avec des dénivelés positifs pouvant aller jusqu’à 2000 m, et un sac de 10 kg (avec l’eau et la nourriture).

Musculation : pour renforcer les bras/épaules, pour le kayak, les jambes pour la marche  et gainage pour les deux (et mieux supporter le sac à dos !) Je m’y suis mise alors que je n’avais pas d’attirance spéciale pour cette pratique. Mais je suis sûre que c’est une bonne façon d’éviter les blessures et d’être plus performante !

Une nutrition au top avec Fysiki

J’apprends à équilibrer mes repas avec le module nutrition de Fysiki ! Je suis très gourmande, mais je suis très attentive à la qualité de ce que je mange. Je cuisine beaucoup et je croyais avoir une bonne diététique mais je me suis aperçue, par exemple, que les lipides se cachaient dans des aliments que je ne soupçonnais pas être aussi gras, et que je ne consommais pas assez de glucides (dommage pour une sportive !).

Des kilos en moins grâce aux Fysikistes

Grâce à l’équipe « Objectif kilos en moins » sur Fysiki j’ai une bonne motivation : partager les même difficultés que les autres, se faire des points réguliers pour voir comment nous évoluons, nous surveiller réciproquement pour ne pas trop déraper ni déprimer, échanger des recettes, des astuces sans que cela tourne à l’obsession… J’ai déjà retrouvé mon poids de début 2010 ! Perdre quelques kilos de graisse sera un vrai plus sur les 1700 km de Compostelle !

Fysiki pour resté motivé et découvrir de nouvelles pratiques sportives

Des outils formidables et modulables pour enregistrer mes entraînements, ma progression, mes objectifs, l’état de forme, mon alimentation… Et surtout la communauté Fysiki : encouragements, conseils, idées, compliments, questions de santé, voire coups de pieds virtuels au derrière … quels que soient : le sport, le niveau de pratique, la question, il y a d’autres Fysikistes en face pour répondre. Par exemple je remercie, entre autres, Kévin qui a conçu et m’a accompagnée sur un plan de renforcement musculaire spécifique à la pratique du kayak (je n’avais jamais fait de muscu avant). Pour moi c’est très important de partager tout cela avec d’autres pratiquants (je ne suis pas entourée de sportifs dans ma vie quotidienne), ça m’aide à rester motivée et exigeante, ça me permets de découvrir d’autres pratiques (crossfit, méthode Lafay, protocole Fysiki…) et tout cela dans la bonne humeur ! Je me suis fait des amis que j’espère croiser tôt ou tard dans la pratique sportive ! Bref, je suis devenue Fysiko-dépendante !

Retrouvez Myriam dans son carnet d’entraînement Fysiki.

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

6 personnes ont posté un commentaire
CoureurDu68

sacré polyvalence Myriam : chapeau ;-)

il y a 4 ans
Laëtitia

Bel article, bravo Myriam. Tu m’as bien fait rire avec ton vélo !!

il y a 4 ans
Sébastien Dubusse

Bueno ! :D

il y a 4 ans
Vincent

Ca fait très plaisir de te connaitre un peu plus. Le vélo n’a plus de secret pour toi maintenant ? ;-)
Bon courage et pleins de force pour tes futurs objectifs. Et que du plaisir !

il y a 4 ans
ChristopheH2O

bravo Myriam !!!

il y a 4 ans
Maxence

Bonjour Myriam,

Merci pour le récit de ton expérience très intéressant.
Excellente initiative de te mettre à la course à pied.
cela va te permettre de bien progresser dans tes objectifs. ;)

A très vite et au plaisir.
Maxence.

il y a 4 ans
Ajouter un commentaire
Avatar
'