Coaching sportif

Le sport, un outil pour l’éducation de vos enfants

Lorsque vient le moment de trouver une activité à votre enfant, la question qui lui est régulièrement posée est celle-ci : « Sport ou musique ? » A cela, tout enfant propose naturellement : « Les deux ! » Mais pour une famille modeste, ou un planning déjà bien chargé, un choix s’impose. Et s’il choisissait plutôt le sport ? Voyons ensemble sur quelle voie cela peut le mener.

Les bienfaits du sport pour l’enfant

Un moyen de se sociabiliser

Ne voyez pas seulement dans le sport un loisir, une occupation pour votre enfant ou un moyen d’avoir la paix quelques heures. Pratiquer un sport, c’est essentiel pour le bon développement de votre enfant. Véritable boule d’énergie, il éprouve très souvent le besoin de courir et de se dépenser. Encore en pleine découverte de son corps, l’enfant a soif d’apprendre et ne connaît pas ses limites. La pratique d’un sport régulier encadré par un adulte joue alors un rôle social, où les règles doivent être appliquées et respectées. Les sports collectifs, comme le basket ou le football sont des sports qui impliquent un travail d’équipe.

Votre enfant, doté d’une tendance naturelle à rester centré sur lui-même, se voit obligé de jouer avec d’autres camarades et de s’adapter à eux. Ce qui est loin d’être évident, surtout pour un enfant qui veut être au centre de toutes les attentions. Il réalisera bien vite qu’il n’arrivera à rien tout seul et c’est un excellent moyen de lui apprendre les bienfaits du travail d’équipe. Autant de repères qui lui seront utiles pour son avenir et qu’il pourra assimiler rapidement et quotidiennement.

Un développement harmonieux du corps

L’obésité est l’un des sujets de notre société actuelle les plus discutés et depuis quelques années l’obésité infantile gagne du terrain. L’activité physique est une nécessité pour l’enfant. Courir, jouer, crier, ce sont en général ses activités favorites et ce n’est pas pour rien. La découverte de son corps et de tout ce qu’il est possible de faire avec a de quoi donner le tournis, essayez de vous mettre à sa place. Commence alors une longue quête, celle du dépassement de soi, celle de savoir « jusqu’où peut-on aller ? ».

Cette quête commence par le jeu, puis se poursuit à travers le sport. S’il prend l’habitude de se dépenser de manière régulière et surtout, de développer son corps de manière intelligente, il gagnera naturellement des lignes harmonieuses et des habitudes qui lui seront difficiles d’oublier. Il est inutile d’attendre l’âge de dix ans pour l’inscrire à un sport. Dès qu’il est en âge de courir et de comprendre l’intérêt d’un jeu, vous pouvez envisager la pratique d’un sport.

Ses premiers pas d’indépendance

Pour le parent, voir s’épanouir son enfant dans une activité physique peut être très gratifiant, surtout s’il réussit et qu’il gagne des compétitions. Tout enfant est fier de pouvoir montrer les médailles durement gagnées, accrochées au mur de sa chambre. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès, ou pire, d’imposer ses propres choix de sport à ses enfants ! Vous aimez le tennis, il préfère le judo ? Surtout, laissez-le choisir ce qu’il pense être le mieux pour lui. Quitte à l’emmener plusieurs fois à des séances de découverte, pour qu’il soit sûr de ses choix. Ne l’enfermez pas dans un seul sport. Et s’il veut essayer des sports que vous ne connaissez pas, ou que vous jugez dangereux, comme la boxe ou le karaté, renseignez-vous avant d’asséner un « non » catégorique.

Ne pensez pas que vous n’avez aucun rôle à jouer. C’est bien à vous de veiller à sa récupération. S’il a des courbatures, veillez à ce que cela ne se reproduise pas régulièrement. Si un entraînement est bien adapté, il ne doit pas subir de douleurs musculaires. Dormir est le meilleur moyen pour votre enfant de récupérer. A vous de lui imposer des horaires pour aller au lit et de surveiller d’éventuels changements de comportement. Il ne doit pas sacrifier sa scolarité, essentielle elle aussi à son développement.

Le sport présente ainsi plusieurs bienfaits : sociabilité, développement du corps et indépendance. Le tout bien encadré sous la surveillance de professionnels du sport et de parents attentifs, c’est peut-être bien la solution idéale pour transmettre des valeurs solides à nos enfants. Mais l’éducation par le sport, que ce soit du volley-ball ou du tennis de table ne fonctionne pas que par volonté !

L’éducation par le sport

Un outil et non une solution miracle

Penser que le sport va vous aider à éduquer votre enfant est une bonne initiative, mais en soi, cela ne suffit pas. Ce n’est pas l’apprentissage d’un sport qui va faire de votre enfant une personne respectueuse. S’il n’est pas encadré correctement par des professeurs ou vous-même, les erreurs sont vites commises. Un esprit de compétition exacerbé, une envie de gagner à tout prix sous peine de vivre un drame national, une envie de faire mal à ses adversaires peuvent tout aussi bien naître chez votre enfant.

Le sport n’éduque pas par lui-même. Il est un excellent outil et apporte énormément de choses positives à votre enfant, mais c’est réellement la façon dont nous l’enseignons qui fera la différence. Les éducateurs, les encadrants sportifs, ce sont eux les acteurs de l’éducation de votre enfant grâce au sport. Un maître de judo par exemple apprendra à votre enfant les préceptes de cet art martial, un code d’honneur qui l’encouragera à respecter les autres et à se contrôler pour ne pas faire mal. De la même manière que vous, parent, vous lui apprendrez les bonnes manières.

Le sport pour une société meilleure ?

L’école et le sport sont des institutions porteuses de valeurs. Mises ensemble, le résultat peut être étonnant pour l’éducation de votre enfant. L’État l’a bien compris et cela fait plusieurs années que des dispositifs sont mis en place pour mettre en avant un concept qui a un large potentiel. Le sport de nos jours est accessible à tout le monde, et surtout les jeunes. Dans beaucoup de villes, des activités sportives sont organisées pendant l’été et sont très bien accueillies. Le sport favorise la communication, la combativité, la confiance en soi… La liste est longue ! Ces valeurs, si elles sont bien assimilées par l’enfant, peuvent se révéler porteuses d’idées non plus axées sur le profit, mais bien sur l’humain avant tout.

Projet trop ambitieux ? Pour l’instant, c’est en effet plus un concept marketing qui ne se donne pas les moyens d’aller au bout du principe éducatif. En France, c’est tout un modèle à revoir et la place du sport à l’école doit être repensée, comme l’ont fait d’autres pays européens. Du concept à l’engagement, il n’y a qu’un pas.

La pratique du sport est essentielle pour l’enfant : elle lui permet de se développer de manière physique et morale, et l’aide à canaliser son énergie. Encadré correctement, votre enfant peut trouver dans le sport la plupart des valeurs que vous, parent, vous souhaitez lui inculquer. Associer le sport à l’éducation est un principe à approfondir, pour peut-être enfin trouver la clé d’une société meilleure. Et vous, parents, vos enfants ont-ils trouvé leur voie dans le sport ?

Pour aller plus loin

Consultez quelques études du ministère de la jeunesse et des sports : http://www.sports.gouv.fr/organisation/publication-chiffres-cles/Statistiques/STAT-INFO/article/Pratique-sportive

Vous avez aimé cet article, partagez-le :

Ajouter un commentaire
Avatar
'